» Je joue en tournois 60 jours par an, je me repose 5 jours, et les 300 jours restants je travaille mon jeu. » Akiba RUBINSTEIN

Aujourd’hui, la préparation technique – même assistée par ordinateur – ne suffit plus. Les parties se gagnent grâce à une meilleure préparation mentale ! Un exemple de protocole vous est présenté dans cet article…

Après plusieurs articles consacrés à la préparation mentale aux échecs, je vous présente un exemple concret de protocole.

Clarifier vos attentes

Une préparation efficace démarre déjà par une bonne attitude mentale par rapport au jeu. Clarifiez vos attentes et vos objectifs, à court et moyen terme, ceci bien avant le début de votre partie.

Pour atteindre rapidement votre état de concentration optimal, je vous conseille également d’adopter une structure de jeu en 4 étapes !

  1. la préparation
  2. l’échauffement
  3. l’action
  4. le feedback

  Lire aussi : Comment bien structurer votre jeu ?


Protocole mental

1. La veille du match

  • D’abord, une préparation technique classique –  60 min maxi.
  • Ensuite, une méditation haptonomique et visualisation –  30 min maxi.
  • Enfin, une relaxation par la lecture (non échiquéenne)  –  30 min (option).
  • Arrêtez votre préparation au moins 1 heure avant de vous coucher.
  • Assurez une bonne nuit avec 7 à 8 heures de sommeil.

2. Le matin

  • Plus aucune analyse technique !
  • Pas de révision des ouvertures de dernière minute !
  • Pratiquez une méditation de 20 minutes avec des exercices de visualisation et la programmation d’un ancrage juste avant la partie.
  • Exercez une activité physique modérée (marche rapide) afin d’améliorer vos capacités de concentration. Attention à ne pas forcer, 30 à 40 minutes suffisent pour préparer votre partie de l’après-midi.

3. Avant de commencer la partie

  • 10 à 15 minutes avant le début de la partie : pratiquez une technique de respiration pour être concentré rapidement (flow) et réguler vos états émotionnels forts qui arriveront.

 Lire aussi : Rituels de Grands Maîtres !


  • Commencez par une respiration haptonomique (2-3 minutes) pour intégrer l’espace environnant dans votre champ de conscience et pour intégrer aussi votre adversaire du jour, tout en restant dans votre axe.
  • Dernier focus avant le début de la partie, lancez votre rituel spécifique devant l’échiquier. Une dernière respiration et c’est parti !

Et vous ? Quel type de préparation pratiquez-vous aux échecs ? Quelle est celle qui vous semble la plus utile ? N’hésitez-pas à partager votre point de vue dans l’espace commentaire situé tout en bas de cette page ^^ !

Si vous souhaitez en savoir plus sur le mental aux échecs, je vous invite à découvrir :
SECRETS POUR GAGNER AUX ECHECS: LA PREPARATION MENTALE – Corps et Esprit