« Chacun joue pour ce qu’il n’a pas ». Wilhelm STEINITZ

Les Grands Maîtres entament souvent leurs parties par des rituels. Pourquoi ? Quels bénéfices en tirent-ils ? Décryptage des rituels de Garry Kasparov !

Rôle des rituels

Grâce au rituel, les joueurs pros canalisent leur énergie et leur attention en début de partie, pour atteindre rapidement un état de concentration optimale.

Ma base de données affiche 25 000 parties perdues en moins de 20 coups. Le manque de concentration en début de partie est très souvent à l’origine de ces miniatures. Même l’ex-champion du monde indien, Vishy ANAND en a fait l’amère expérience contre ZAPATA à  Bienne en 1988.. il a dû abandonner avec les pièces noires après seulement six coups joués !

L’amateur justifie habituellement ses défaites par un manque de connaissances ou de savoir-faire dans l’ouverture, le milieu de jeu ou la finale. C’est probablement le cas lorsqu’il rencontre un adversaire plus fort. En revanche contre ses pairs, le manque de concentration est plus souvent à l’origine des fautes commises. Comment éviter cette situation ? La simple mise en place de rituels en début de partie, lui permettrait d’atteindre rapidement une bonne concentration. Et ce bien avant de jouer son premier coup !

Il est essentiel de préparer son corps et son esprit au combat à venir sur l’échiquier !

Les bénéfices des rituels

Les bénéfices de la mise en place des rituels sont nombreux. Ils permettent au joueur d’augmenter immédiatement son niveau de concentration. Plus encore, le joueur prend confiance avec des pensées motivantes — en réduisant ses pensées limitantes de début de partie. Il préchauffe son corps et son esprit au dur combat à venir. Enfin, les rituels accélèrent l’entrée du joueur dans un état de flow.


 Lire aussi : Croyances limitantes : comment s’en libérer ?


Rituels de Garry KASPAROV

Les stratégies comportementales fondent la plupart des rituels. L’objectif est d’obtenir intentionnellement un état favorable à la performance. Un exemple valant mieux qu’un long discours, je vous propose le décryptage des rituels de Garry KASPAROV.

Le champion du monde ôte toujours sa très belle montre avant de commencer sa partie.

L’Ogre de Bakou..

  • dépose sa montre enroulée toujours de la même façon ;
  • réalise son geste de manière déterminée ;
  • s’assure que son adversaire en prenne conscience ;
  • entre aussitôt dans son état de préchauffage mental ;
  • repositionne ses pièces, toujours de la même façon ;
  • ajuste sa veste, sa chemise ou sa cravate.

Il informe ainsi son adversaire et lui-même sur :

  • le combat qui démarre ;
  • sa très grande motivation ;
  • la puissance de sa concentration.

Garry enclenche alors son ancrage dans la partie…

Il se place ainsi hors du temps, seule compte désormais la pendule à côté de l’échiquier.

Ainsi, le champion utilise le même rituel depuis plus de 20 ans, dans ses matchs et les tournois. Par exemple lors de son retour en scène, en 2015 à Saint Louis (USA), dans « La Bataille des Légendes », Garry est opposé au champion britannique Nigel SHORT.

Et vous ? Quel type de rituel pratiquez-vous avant de commencer votre partie ? Êtes-vous superstitieux au jeu d’échecs ? N’hésitez pas à partager votre point de vue dans l’espace commentaire situé tout en bas de la page ^^ !


Lire aussi : Comment gérer la pression aux échecs ? 


Post-scriptum : selon l’excellent site du club la Tour Prend Garde de Besançon, le rituel de Kasparov se serait transformé en juteux contrat publicitaire avec la société qui commercialise la montre de luxe !!

Si vous souhaitez en savoir plus sur le mental aux échecs, je vous invite à découvrir :
SECRETS POUR GAGNER AUX ECHECS: LA PREPARATION MENTALE – Corps et Esprit